Interview client : Partie II - Utilisation du TBI chez les personnes autistes pour l’adapter aux besoins de chaque élève

26/11/2020
Rédaction: Amira Barghouthi, conseillère en TICE

Nous avons vu dans un article précèdent la première partie de mon interview avec Madame Isabelle Haye, enseignante spécialisée pour les personnes avec TSA (trouble du spectre autiste) au sein de l’établissement IME JEUNE APPEDIA. Madame Haye utilise le TBI de Promethean dans son enseignement afin d’aider ses élèves à l’apprentissage.

Nous avons vu comment le TBI a permis à des personnes autistes à répéter etse reproduire en scène pour la Traviata.

Voici la suite de notre interview.

Question :Parlez-nous des applications du TBI. Quand vous l’avezreçu, avez-vous pu directement le mettre en pratique pour le projet de Traviata ? Et comment ont évolué les activités avec vos élèves, comment est-ce que vous avez pu apprendre les usages du TBI?

-          En ce qui concerne le projet de la Traviata, je trouvais que le TBI présentait un vrai plus ! Au lieu d’utiliser mon ordinateur, de le tourner, de le mettre au milieu de la table et de devoir le tourner pour tout le monde, le TBI a changé complètement ma manière de travailler. Je l'ai beaucoup utilisé en lecture notamment. 

« Ça me permettait d'envoyer les jeunes au tableau et puis très vite je me suis aperçue que ça leur parle le numérique »

 Parce que certes, ce sont des personnes porteuses de handicap, avec des spécificités qui leurs sont propres, mais en revanche, tout ce qui est numérique, ils sont nés avec, et ils évoluent avec.

Donc très vite je me suis aperçue que ça les intéressait, et j'ai une expérience d'un jeune, qui ne voulait pas venir en classe. Ce jeune avait vingt ans avec une seule année de scolarité : Il courait d'un côté et de l'autre. Jusqu’à ce qu’un un jour, on l'emmène en classe et je lui explique qu’on va travailler d'une manière un peu différente dorénavant grâce au TBI. Ça l'a intéressé, et à partir de ce jour-là, il ne s’est jamais absenté et on n’a plus besoin de lui courir après.

Puis un matin, je commence mon petit rituel, toujours la même chose : l’exercice de la date, et je n'avais pas allumé le TBI. Et là il me dit :

« Mais Isabelle, tu as oublié d'allumer le TBI »

Et c'est à partir de ce jour que c’est devenu une habitude. Il est devenu responsable de la petite commande, et c'était lui qui l'allumait. Et après,deux autres élèves ont pris le relais. Ils sont observateurs pour ce qui est de l'utilisation du TBI.

 enfants-assis-classe prointeractive

Question : Que pensez-vous de la formation d’initiation au TBI et ses usages ?

-           J’ai été formée, j'ai eu une formation de trois heures, et ce qui m'intéressait, c'était d'envoyer les jeunes écrire la date avec le stylo et puis de faire la sélection et de transformer cette écriture.

On m'avait appris la procédure, je l'avais bien mémorisée : j'envoie un élève au tableau, il refait la manip, mais moi au moment de tout sélectionner, de changer, je me suis trompée.

Et là un jeune est venu me réapprendre ce que j’avais oublié et que lui a bien réussi à mémoriser mieux que moi. C'était très sympathique puisqu'il y a eu une interaction.  Ce jeune, qui avait une sensibilité à l'erreur pouvant déclencher chez lui des troubles de comportement, était content. Il m’a dit « Ah mais je t'ai appris quelque chose !! » J’avais répondu : « Oui tu m'as appris quelque chose et je te remercie ». Ces expériences sont précieuses dans mon métier.

Question :Donc ça peut générer un sentiment de satisfaction chez les élèves d'avoir accompli quelque chose, un sens d'accomplissement ? Est-ce que vous mettez en place quelques jeux ou quelques quizz avec un système de récompense ? Est-ce préconisé dans le cas de personnes du spectre de l'autisme ?

-          Oui, effectivement, un travail est assez souvent récompensé, c'est ce qui est préconisé dans la méthode A.B.A. Cependant, moi je ne vais pas faire des quizz. Je vais plutôt utiliser pour ceux, qui n'acceptent que les renforçateurs sociaux en disant « Bravo », « Super », « tu es un champion ! »… tout ça c'est suffisant. Ou alors le jeune peut être récompensé par un joli smiley dessiné sur son cahier.

Et puis il y en a d'autres pour lesquels il va falloir autre chose, il va falloir une vraie carotte, et cette carotte ça peut être par exemple, d'avoir le droit de regarder pendant cinq minutes des vidéos.

Mais dans ces cas-là, je vais leur donner plutôt une tablette, mais pas le TBI, parce que les autres eux, peuvent continuer de travailler lorsqu’on est en groupe.

Question :Finalement, vous vous adaptez aux uns et aux autres. Finalement ça fait partie des spécificités de votre métier. Est-ce que vous pensez que l’usage du TBI et des tablettes facilite cette personnalisation ? C’est-à-dire est-ce que cela vous permet de mettre un élève sur une tâche et les autres sur une autre tâche ?

-          Une forme de personnalisation… Je vais plutôt parler d'adaptation. Le terme est plus approprié parce que, il faut savoir que certains élèves, on va leur demander de lire, un texte, ou d'écrire une réponse, réfléchir à une question, et puis on va leur demander d'écrire. Et là on ne se rend pas compte nous en tant que neurotypique, qu'on est en train de leur demander une double tâche. On leur demande de réfléchir, de trouver les éléments en texte, c'est déjà deux taches, et ensuite d'écrire.

Quand ils en sont à la troisième tâche, ils sont fatigués et finalement, ce qui se produit n'est pas ce qu'on espérait, mais je ne vais pas évaluer qu'ils sont incapables d'écrire en tant que tels, on peut seulement évaluer le fait qu'ils sont capables de répondre à une question.

 Tableau Blanc Interactif Promethean

« Je trouve que le TBI leur a permis justement d'alléger vraiment ce travail là » 

Parce que parfois je leur demande de se lever, d'aller chercher le curseur, et puis de surligner. Ça a très bien marché. On détermine à l'avance la couleur, de chacun, j'ai une mimi qui adore le rose, donc pour elle ça va être le rose, et pour une autre ça va être le bleu. Alors mon texte il a plein de couleurs.

Et là, Ils savent reconnaitre à qui appartient chaque réponse (selon le code couleur de chacun).

Nous publierons la suite de cette interview dans le prochain article.

Visitez notre site pour en savoir plus. A bientôt !

Download attached document

Inscription
Abonnez-vous à notre newsletter pour connaitre les dernières nouveautés de Promethean

Saisissez votre adresse Email

    11 + 1 =

La protection des données nous tient à coeur. Prointeractive utilise les informations que vous fournissez afin de vous proposer des informations et du contenu pertinent sur les produits Promethean.

[profiler]
Memory usage: real: 18350080, emalloc: 15482800
Code ProfilerTimeCntEmallocRealMem