Utilisation de l'écran interactif Promethean à Master Class Bobigny (93)

27/02/2018

A la chambre des Métiers et de l'artisanat de Bobigny, dans le 93, le programme Master Class apporte un soutient aux jeunes en décrochage scolaire.

L'écran interactif Promethean accompagne les professeurs dans leur mission de diverses manières avec les différentes fonctionnalités dont il est équipé. Une entrevue avec Mme DELABOUERE Christele, professeur de Français langue étrangère retranscrite ci-après nous donne un aperçu de l'étendue des possibilités avec l'écran interactif.

 

Merci de nous recevoir aujourd'hui donc nous sommes dans les locaux de la chambre des métiers et de l’artisanat de Bobigny,

Est-ce que vous pouvez présenter le Programme de Master Class ?

Oui, alors, bonjour, le programme de Master Class en faite, c’est un programme qui est destiné aux jeunes, qui sont un petit peu en décrochage scolaire, et le but c’est vraiment de leur offir la possibilité de suivre une formation de qualité vers un métier de leur choix.

Moi, je m’occupe plus des jeunes qui viennent de l’étrangers, donc, c’est plus des cours de langues étrangères, mais l’ensemble bien sûr, il y a des français qui sont ici, et des étrangers. La priorité c’est de redonner confiance aux jeunes et les mettre, sur une voie de l’apprentissage en particulier.

Quel est votre rôle dans ce programme ?

Alors moi, effectivement je suis prof de français, français langue étrangère donc, moi et mes collègues, notre but, je pense que la mission numéro un pour nous c’est vraiment de remettre les jeunes en confiance, leur dire qu’ils sont capables de faire. Leur donner des outils et une pédagogie qui soit adaptée à eux, qui tient compte de leur besoin, de leur besoin spécifique.

Comment utilisez-vous donc l’écran interactif Promethean ?

Ce que je peux dire c’est que on a la joie d’avoir des outils, je trouve que c’est intéressant de les mettre en pratique, de les utiliser en classe.

Comment je les utilise ? alors, j’ai effectivement des jeunes qui viennent d’horizons différents, donc déjà d’emblée, je vais les utiliser pour visualiser géographiquement, la France, l’Europe, l’Asie, l’Afrique. On a beaucoup d’africains ici pendant les groupes de FLE, donc j’utilise géographiquement déjà, et puis après bien sûr, pour tout ce qui concerne les exercices de Français Langues Etrangères.

Il y a beaucoup de choses adaptées à des exercices en ligne, des exercices de grammaire, donc c’est interactif dans le sens où je peux appeler des jeunes au tableau. Ici, c’est l’écran le tableau, et puis, ils répondent directement, ça ne concerne pas seulement le jeune qui est appelé à l’écran, parce qu’il y a des exercices auditifs, donc ils ont besoin d’écouter, il y a les camarades qui répondent ou qui corrigent ou qui aident,

Je trouve donc que c’est vraiment adapté aux exercices, à la fois ludique, et puis interactif. Ca joue sur un côté interactif qui est important dans la classe de langue.

Comment vous avez été formée pour l’utilisation ?

Je ne pense pas avoir vraiment eu de formation, pour l’utilisation, mais comme l’outil me paraissait intéressant, on l’a branché une première fois, et puis on a un peu cherché. Puis il y a des jeunes qui s’y connaissent un peu en informatique, et qui nous sortent des petits soucis, mais autrement je pense que c’est assez facile, n’étant pas une spécialiste, et puis on tatone, et puis il y a un côté ludique et je pense aussi à une bonne réponse des jeunes qui se disent voilà on a quand même des moyens, et qui sont intéressés par l‘outil, donc ils jouent le jeu, avec moi,

 

interview professeur français Master Class Bobigny

Qu’avez vous trouvé de pertinent ou d’utile à cet écran ?

J’ai trouvé, il me semble, une facilité d’adaptation, c’est quand même facile, par exemple, je l’ai utilisé sans aller chercher sur internet, mais comme tableau blanc, en plus du tableau qu’on a actuellement, c’est-à-dire, qu’on peut avoir un jeune au tableau et un jeune qui soit là sur l’écran, donc, ça fait double emploi. Il y a ensuite la facilité pour effacer, facilité pour revenir en arrière. Je trouve que c’est une fonction qui est aussi intéressante. On peut mettre quelque chose sur le tableau ici, et puis ajouter, ça se complète. Il y a pas mal de possibilités.

Y-a-t-il une fonctionnalité que vous préferez ?

C’est vrai quand on a la connexion internet , c’est vraiment intéressant pour nous parce qu’on peut tout de suite avoir des réponses à nos questions. On peut tout de suite chercher l’exercice dont on a besoin, enfin, ce côté prêt à l’emploi quelque part !

Comment avez-vous pu adapter vos cours pour le mettre en pratique ?

Sachant qu’on a l’écran, je me dis qu’on a plusieurs possibilités, par exemple, si on écoute une chanson à tours, on a besoin de retrouver les mots, on sait que ça va être facile parce qu’on peut avoir à la fois le son, on peut avoir les images aussi, on peut voir le texte de la chanson même à tours sur l’écran.

Voilà on peut adapter ça, comme ça je trouve que c’est un outil qui s’adapte en lui même, mais comme on est en classe de langue, on doit rebondir, pour moi, c’est du vivant et quand il y a du vivant dans la classe, on peut utiliser l’outil parce que on va se connecter, il y a un mot, on veut la définition, ou on veut une image. Ca peut être ça aussi, on a besoin d’une image, donc, on va pouvoir se connecter facilement, c’est un petit peu comme ça : c’est plutôt du vivant sur le vif.

Merci ! et que conseillez-vous à un professeur qui souhaiterait justement adapter ses cours, sur un écran interactif ?

Oui, moi je lui conseillerai d’essayer dans tous les cas, de voir toutes les possibilités qui existent parce qu ‘elles sont vraiment multiples et puis bien sûr, on ne devient pas dépendant d’un écran interactif mais on s’en sert car ça nous est utile. Je trouve que pendant un cours de langue, si l’écran est présent, je l’utilise volontier au moins, et plusieurs fois. Une fois qu’il est allumé, je n’en suis pas forcément dépendante, mais utiliser tous ce que peut nous apporter la technologie aujourd’hui et le mettre au bénéfice d’une classe,

Merci en tout cas pour ce témoignage,