Pédagogie active en cours magistraux : Créer des interactions entre étudiants et professeurs

10/01/2020

Dans un ancien article, nous avons vu que les solutions Promethean permettent de transformer la salle de classe traditionnelle centrée sur l'enseignant en une nouvelle approche d'apprentissage centrée sur l'élève. Cet article se concentre sur une technique d'interactivité, appelée « Think-Pair-Share », pour montrer comment les étudiants en université peuvent devenir des apprenants plus actifs.

Comment rendre les étudiants plus actifs pour un meilleur apprentissage ?

Dans les cours magistraux, il est possible que les professeurs et les étudiants coopèrent pour générer le contenu de la leçon. Ainsi, un cours où les apprenants participent activement augmente l'efficacité de l'apprentissage. En effet, les recherches suggèrent que les cours magistraux qui ont lieu en amphithéâtre et qui réunissent l'ensemble des étudiants d'une promotion ne sont pas très efficace. Les effectifs étant très variables, vous pouvez trouver des amphis très fréquentés dans les grandes universités. Cependant, les étudiants ont tendance à mieux comprendre lorsque les cours sont interactifs et que les étudiants sont placés dans la situation d'apprenants actifs (Crouch et Mazur, 2001; Hake, 1998; Lorenzo, Crouch & Mazur, 2006). Plusieurs techniques existent pour rendre un cours magistral interactif. On cite par exemple, la boîte à outils d'apprentissage collaboratif «Think-Pair-Share». Cette technique est aussi appelée « Un-Deux-Tous » en Français.

Durant le cours, le professeur pose une question aux étudiants depuis l’écran numérique :

1. Un (think) : L’enseignant demande à chaque apprenant de réfléchir à la réponse. Les étudiants réfléchissent de façon individuelle et peuvent noter la solution par écrit sur leurs appareils mobiles.

2. Deux (pair) : Le professeur demande aux élèves de comparer leurs réponses avec celles de leurs voisins. Les équipes discutent ensemble de leurs réponses afin d’en venir à une réponse finale et consensuelle.

3. Tous (share) : L’enseignant demande aux équipes de présenter leurs réponses au reste du groupe. Les apprenants sont alors invités à partager leurs reponses avec l'ensemble de la classe, en les projettant sur l'ENI depuis leurs appareils mobiles.

Pour cela, il existe des applications en ligne comme Mentimeter qui permet de collecter et d’afficher les réponses en temps réel.

Mentimeter

Comment utiliser Mentimeter pour mettre en pratique la technique « Tink-Pair-Share » ?

Grace à la plateforme interactive Mentimeter, il est possible de garder les étudiants engagés, de tester leurs connaissances et d’entamer des discussions tout en s’amusant. L’outil permet de recueillir les commentaires en direct. Ainsi, il est possible de créer des questions ouvertes pour démarrer des conversations et susciter des idées en classe. Les apprenants peuvent répondre en utilisant leurs smartphones ou leurs tablettes. Pour mettre en pratique la technique «Think-Pair-Share», nous vous suggérons d'utiliser les questions ouvertes de la plateforme en ligne comme indiqué dans la photo ci-dessous.

Mentimeter1

Ainsi, vous pouvez choisir la disposition et la présentation des résultats.

Mentimeter2

Mentimeter3

Quels sont les avantages de la technique «Think-Pair-Share» ?

Il y a 5 avantages principaux à cette technique :
1)      Les étudiants ont plus tendance à suivre, à se concentrer. Ils mémorisent de façon plus efficace.
2)      Les étudiants sont actifs et peuvent découvrir par eux-mêmes s'ils ont réellement compris le cours, car la technique les oblige à réfléchir et à mettre en pratique leurs acquis.
3)      Les étudiants apprennent mieux lorsqu'ils collaborent avec leurs collègues. Quand ils sont amenés à expliquer le cours à leurs pairs, ils mettent en pratique leurs acquis.
4)      La technique interrompt la monotonie du cours et permet de diviser le cours principal en différentes séquences d'apprentissage.
5)      Ce type de stratégie d'apprentissage actif peut prendre plus de temps durant la séance de cours. Cependant, l'augmentation de l'attention des étudiants contribue à gagner en temps nécessaire pour l'apprentissage global.

Pour conclure, l’utilisation des systèmes de réponse instantanée moyennant des tablettes ou smartphones, un ENI et une application en ligne comme Mentimeter permet d’augmenter l’efficacité d’apprentissage en impliquant les étudiants et en les rendant actifs et acteurs de leurs apprentissage (Régnier, 2013).

 

Références

Crouch, C. H., & Mazur, E. (2001). Peer instruction: Ten years of experience and results. American Journal of Physics, 69(9), 970-977.
Hake, R. R. (1998). Interactive-engagement versus traditional methods: A six-thousand-student survey of mechanics test data for introductory physics courses. American Journal of Physics, 66(1), 64-74.
Lorenzo, M., Crouch, C. H., & Mazur, E. (2006). Reducing the gender gap in the physics classroom. American Journal of Physics, 74(2), 118-122.
Régnier, N. (2013). Systèmes de réponse instantanée pour une pédagogie active. 21ème Congrès Français de Mécanique, 26 au 30 août 2013, Bordeaux, France (FR)

Download attached document

Inscription
Abonnez-vous à notre newsletter pour connaitre les dernières nouveautés de Promethean

Saisissez votre adresse Email

  • Reload captcha

La protection des données nous tient à coeur. Prointeractive utilise les informations que vous fournissez afin de vous proposer des informations et du contenu pertinent sur les produits Promethrean

[profiler]
Memory usage: real: 17563648, emalloc: 15716552
Code ProfilerTimeCntEmallocRealMem